Outil en ligne pour la comptabilité des associations en Suisse

Le domaine associatif est un domaine précis dans lequel l’ensemble des règles qui régissent la comptabilité peuvent sembler floues. Mais il est important d’éclaircir cet aspect et de bien tenir votre comptabilité. Ceci passe d’abord par la connaissance d’un certain nombre de principes comptables spécifiques aux associations.

Généralités sur la comptabilité des associations

Si vous venez d’être nommé ou élu à la tête d’une association, toutes nos félicitations. Que vous soyez un professionnel débutant ou un bénévole, il est important de t’en tenir une comptabilité stricte et rigoureuse.

La maîtrise de la gestion de vos activités, en particulier aux vues des collectivités avec lesquelles vous êtes en partenariat et qui vous subventionnent, représente l’une des principaux atouts de votre future progression.

Une association à but non-lucratif, rassemble des membres appelés bénévoles (c’est-à-dire qui travaillent sans salaire), autour d’un certain nombre d’objectifs dépourvus d’intérêts. Par contre, contrairement aux pensées reçues, il n’y a aucune loi qui interdit à une association de réaliser des bénéfices. Le seul hic c’est que ces bénéfices ne pourront être redistribués aux adhérents, mais plutôt profiter à l’association en elle-même. De ce fait, ces excédents seront classés au passif (dans le bilan) des capitaux propres.

En suivant la même logique, lors de la dissolution de l’association, les différents associés d’une entreprise rentrent en possession de leurs capitaux, ce qui n’est pas le cas dans une association car dans pareil cas, ses biens ne seront pas partagés entre ses membres, mais, dévolus à une association semblable.

Les obligations comptables des associations

Bien qu’elle soit en principe obligatoire, la tenue de la comptabilité d’une association reste libre. Celle-ci peut se traduire de différentes manières.

La simple comptabilité de trésorerie

Ce mode de comptabilité est spécifiquement adapté aux associations qui règlent leurs fournisseurs au comptant, et qui sont sans dette lors de la clôture de l’exercice comptable. Elles peuvent se contenter de la vérification du solde de trésorerie en fin d’exercice via un état de rapprochement bancaire. Cette forme de comptabilité peut aussi être faite avec le principe de la partie double. Et dans ce dernier, toutes les dettes et les créances sont comptabilisées, par contre, les dotations aux amortissements, les variations de stocks, les provisions et les dépréciations ne le sont pas.

Une véritable comptabilité d’engagement

L’association peut tenir une comptabilité en double partie, au même titre que les sociétés commerciales. Exception faite des cas où elle revêt un caractère obligatoire, ce type de comptabilité correspond très bien aux associations qui règlent à crédit leurs fournisseurs. Les associations vont alors comptabiliser les écritures d’inventaire telles que les dépréciations et les dotations aux amortissements.

La liberté de choisir son type de comptabilité peut dans certains cas être limitée du fait des statuts. Par exceptions, il y a certaines associations qui ont l’obligation d’établir des comptes annuels tel que prescrit par le PCG, avec certains aménagements.

Pourquoi tenir sa comptabilité est-il conseillé pour une association?

Comme il a été dit plus haut, une association vit entre autres des financements. Ceux-ci peuvent être internes les cotisations des adhérents) comme externes (les dons, les emprunts et les subventions). Cette dernière forme de financements est d’ailleurs celle qui est retrouvée dans la majorité des cas.

Les financeurs privés (donateurs, adhérents ou encore entreprises mécènes) désirent en général, d’une part savoir si l’association présente un état de santé financier positif avant de faire du mécénat ou un don. Et d’autre part, en savoir plus sur l’usage de leurs dons ou des cotisations collectées.

En outre, selon les financements, l’association pourra être dans l’obligation de fournir ses comptes annuels ou tout document qui retrace son patrimoine ainsi que son équilibre budgétaire.

L’association se doit donc de gérer et de connaître de manière permanente l’état de ses moyens financiers. Elle doit être capable de prévoir, anticiper et financer un investissement. Elle doit pouvoir équilibrer son budget, tout ceci en s’appuyant sur une comptabilité parfaite et adéquate. De plus, la comptabilité est un outil qui permet à l’association de présenter son patrimoine, c’est-à-dire ce qu’elle possède et ce qu’elle a comme dette.

C’est aussi un système d’informations normalisées (comptes annuels) qui permet de représenter de manière synthétique l’association pour différents les utilisateurs que sont:

  • Le Président et le trésorier, afin de garantir une gestion saine, ainsi qu’un suivi au courant de l’année ;
  • Les différents membres de l’association dans le cadre d’une assemblée générale ;
  • Les donateurs dans le cadre de la transparence ;
  • Les autres financeurs (collectivités territoriales et Etat), en particulier quand l’association demande des subventions ;
  • Le banquier, dans le cadre de la relation financière qu’il entretient avec l’association sous-forme de découvert bancaire ou même d’emprunt ;
  • Les fournisseurs, dans le but d’établir une relation de confiance avec l’association dans le cas où les règlements ne se font pas dans l’immédiat ;

    Enfin, étant donné qu’on prône la bonne gestion dans l’univers associatif, et principalement de transparence, toute association a intérêt à fournir des documents comptable et financiers. C’est un gage de professionnalisme incontournable et efficace pour vous valoriser aux yeux d’éventuels futurs partenaires.

    Exemples de quelques logiciels de comptabilité adaptés aux associations suisse

    Banana

    Banana est un logiciel de comptabilité double, complet, facile et idéal pour les associations, les entreprises, les paroisses, les copropriétés et les particuliers. Il intègre une multitude de plans comptables, ainsi que plusieurs langues.

    Crésus Facturation

    Ce logiciel est idéal pour gérer la comptabilité d’une association ou alors celle d’un club. Il est livré sous plusieurs langues et sous différentes plateformes.

    Cogitosport

    Ce logiciel, en outre de la gestion des associations, a une gamme assez variée d’options qui lui permet de me montrer rapidement indispensable dès qu’on y goutte.

    Conclusion

    L’utilité de la comptabilité dans une association, vous l’aurez compris, n’est plus à démontrer. Au contraire, elle présente un certain nombre d’avantages. Les logiciels conçus à cet effet sont également nombreux et variés.

    Sujets similaires...